Prévenir, c'est sourire à la vie.

  • Comprendre les maladies

    Comprendre les maladies

    Découvrez nos dossiers sur les maladies les plus courantes pour les prévenir.

Santé : soyons connectés !

Révolutionnant l’innovation, la recherche clinique et l’accompagnement des patients, l’e-santé s’impose aujourd’hui comme une solution incontournable pour répondre aux enjeux de dépendance, de prise en charge des maladies chroniques et d’inégalité des soins sur le territoire. Enjeux pratiques.

Santé : soyons connectés !

Téléconsultation : mode d’emploi !

Saviez-vous que, depuis septembre 2018, vous pouvez consulter un médecin à distance dans le cadre d’un échange vidéo sécurisé ? Réponses aux questions que vous vous posez.         

Quel médecin peut-on consulter et sous quelles conditions ?

Vous pouvez consulter tout médecin généraliste ou spécialiste exerçant en ville, dans un centre de santé, hôpital ou clinique… et ce quel que soit votre lieu de résidence en France.

C’est toutefois à votre médecin traitant (ou correspondant) de juger de la pertinence d’une téléconsultation, qui doit respecter le parcours de soins.

Autre condition, avoir déjà eu au moins une consultation physique avec le médecin téléconsulté au cours des 12 derniers mois.

Comment se passe une téléconsultation ?

Il vous suffit d’être équipé d’un ordinateur, smartphone ou tablette avec webcam intégrée. Vous pouvez aussi bénéficier d’une téléconsultation depuis un lieu spécifique (maison de santé, pharmacie équipée d’une cabine de téléconsultation). Sur demande de rendez-vous ou après proposition du médecin traitant, le praticien téléconsulté vous adresse un lien vous invitant à vous connecter sur un site ou une application sécurisée. Il doit préalablement avoir recueilli votre consentement. 

Comment se déroule une téléconsultation ?

Comme n’importe quelle visite en cabinet. Le médecin peut également vous fournir une ordonnance sous forme électronique ou papier. Il rédige à l’issue de la téléconsultation un compte-rendu qui sera archivé dans votre dossier patient ou dossier médical partagé (DMP). 

Quel remboursement ?

La téléconsultation est prise en charge sur la base d’une consultation classique au tarif habituellement remboursé par la sécurité sociale avec application du tiers payant. Elle peut être réglée par paiement en ligne, chèque ou virement bancaire. 

Pourquoi des téléconsultations ?

Suivi d’une maladie chronique, renouvellement d’ordonnance… la téléconsultation évite de vous déplacer. L’accès à un médecin est simplifié et plus rapide puisqu’elle réduit les délais d’attente.

Cinq innovations majeures au service de la santé

Cinq innovations majeures au service de la santé

Au service des patients, la santé numérique révolutionne le diagnostic, la prescription, la pratique médicale, l’accompagnement thérapeutique et la recherche. Explications.

 

Les dispositifs connectés pour une meilleure prise en charge du diabète

Les lecteurs de glucose en continu et les capteurs ont révolutionné la prise en charge du diabète et permis aux malades de mieux surveiller leur taux de sucre dans le sang. Grâce aux progrès effectués dans le numérique et l’intelligence artificielle, les chercheurs sont aujourd’hui capables de mettre au point des systèmes permettant d’améliorer leur équilibre glycémique et ainsi de prévenir les complications liées à la maladie. 

 L’intelligence artificielle dans l’aide au diagnostic

Imagerie cérébrale, aide à la décision clinique ou dépistage de maladies oculaires… les algorithmes mis au point aujourd’hui par les chercheurs grâce à l’intelligence artificielle sont des outils fiables et rapides au service de la prévention et du traitement de nombreuses pathologies. Ces systèmes d’aide à la prise de décision affinent par exemple le diagnostic de cancers ou en prédisent l’évolution pour mieux les traiter. Un outil complémentaire utile aux radiologues comme aux oncologues.

La simulation virtuelle pour opérer

Pour éviter des erreurs médicales, des maquettes virtuelles de simulation 3D reproduisant les organes, les pathologies et les réactions des patients permettent aujourd’hui aux chirurgiens de s’entraîner. Grâce à la réalité virtuelle, médecins et internes acquièrent ainsi plus d’expérience pour plus de précision et de sécurité au service des malades qui seront opérés. 

Mieux soigner avec les « serious games » médicaux

Mieux récupérer d’un accident vasculaire cérébral ou prévenir les effets liés à la maladie d’Alzheimer ? Les « serious games » ont trouvé de nouveaux débouchés en santé. Objectif : permettre de prolonger la rééducation à domicile et prendre soin de sa santé de façon ludique. Ces thérapies numériques sont des dispositifs médicaux et leurs données sont transmises et analysées par les médecins qui suivent les patients de façon personnalisée.

Domotique et e-santé au service du maintien à domicile

Vieillir à domicile est le souhait d’une grande majorité de Français. La dépendance et le handicap sont toutefois un frein. Mais grâce aux nombreux capteurs et objets connectés, le suivi des personnes âgées ou fragilisées est facilité. Des piluliers électroniques pour la prise de médicaments aux détecteurs de chute en passant par le port de bracelets connectés, les systèmes intelligents sont capables de détecter les mouvements et de prévenir les proches en cas de besoin.

Ma journée connectée de demain

Imaginez-vous en 2040. Du lever au coucher, les objets connectés rythmeront votre quotidien et celui de votre santé. Une projection dans un futur déjà très proche.

7 h : Réveil

Réveillé au meilleur moment de votre cycle de sommeil grâce à votre projecteur holographique d’aube, vous enlevez votre casque réparateur cérébral nocturne et passez aux toilettes où votre urine est analysée. En quelques secondes, vous voilà en possession de vos paramètres de santé vitaux et votre risque prédictif de virus est détecté.

Une matinée au bureau

Muni de votre bracelet capable de détruire les cellules cancéreuses, vous regagnez votre bureau à vélo intelligent équipé d’un boîtier connecté mesurant la pollution et la qualité de l’air. Debout à votre bureau modulable, vous êtes aidé dans vos tâches par votre robot conversationnel.

12 h, déjeuner

Grâce à l’assiette connectée de la cantine, vous pouvez analyser la traçabilité des aliments ingérés et être limité si vous dépassez votre ration calorique quotidienne.

De retour au travail, vous appréciez porter vos chaussures avec capteurs de pression capables de redresser votre marche pour acquérir une bonne posture.

17 h, l’heure du sport

Accro du jogging, vous pouvez optimiser chaque jour vos performances et préparer un marathon grâce à un maillot avec accéléromètre, tandis qu’une ceinture thoracique mesure votre rythme cardiaque et qu’un bracelet analyse votre taux de transpiration en vous prévenant quand boire et quelle quantité d’eau.

20 h, au calme à la maison

Votre frigo connecté vous a indiqué une recette équilibrée de dîner à préparer en fonction des ingrédients qu’il contient. Vous assistez à une exposition artistique depuis votre salon grâce à la cartographie 3D avant de vous munir de votre patch 3D qui va modifier votre humeur. Cap sur la détente avant de vous endormir !

Palmarès des cinq objets connectés les plus utiles

Près de 180 000 objets de santé connectés ont été vendus dans l’Hexagone en 2017 et plus d’un tiers des Français en a déjà utilisé un. Tour d’horizon des plus recommandés.

Le tensiomètre

Pratique et fiable, le tensiomètre mesure votre pression artérielle et suit son évolution sous forme graphique sur votre smartphone. Les résultats transmis au médecin sont très utiles pour prévenir toute complication ou adapter votre traitement.              

La balance

Ce pèse-personne intelligent est aujourd’hui capable de fixer des objectifs et de vous renseigner sur votre masse grasse, musculaire ou osseuse. La balance connectée calcule également votre indice de masse corporelle (IMC) et suit son évolution.  

Le bracelet

Cet objet compte vos pas, mesure votre activité physique quotidienne et analyse la qualité de votre sommeil. Le suivi de son évolution sur votre téléphone portable est une mine d’informations pour vous aider à être en meilleure santé.  

La montre

Sa principale utilité est de mesurer vos constantes (fréquence cardiaque, pouls, respiration…). La montre connectée est également capable de vous géolocaliser et d’analyser vos performances sportives. Une valeur ajoutée pour tous les adeptes de vélo ou running.  

Le pilulier

Plus besoin d’avoir peur d’oublier vos médicaments ! Le pilulier dernière génération signale la case à ouvrir au moment de la prise du traitement. En prime, il émet un signal lumineux ou sonore en cas d’oubli et peut alerter vos proches sur leur portable.

Maladies chroniques : la e-santé à la rescousse !

Asthmatiques, diabétiques, hypertendus… nombreux sont les patients à bénéficier aujourd’hui des avancées de la santé numérique. Une valeur ajoutée dans la prise en charge et le traitement de leur maladie chronique au quotidien.

Conseils personnalisés et accompagnement

Les patients diabétiques peuvent aujourd’hui disposer d’applications proposant recettes et programmes personnalisés d’activité physique pour équilibrer leur maladie. D’autres proposent encore aux personnes asthmatiques de leur envoyer des notifications sur la qualité de l’air… Autant d’outils qui améliorent le quotidien des malades.  

Surveillance à distance

Objets connectés, applications spécifiques et plateformes permettent aux patients d’être mieux suivis. Les données de santé (glycémie, tension…) peuvent ainsi être télétransmises plus fréquemment au médecin qui peut, en fonction, décider d’ajuster le traitement. Un bon moyen d’éviter les complications et les hospitalisations liées à la maladie !

Un meilleur suivi des traitements

Parce qu’il est compliqué de s’astreindre un traitement régulier, certains malades oublient de prendre leurs médicaments. Les outils numériques permettent de simplifier la prise, grâce à une application ou un pilulier intelligent par exemple, offrant au patient un suivi de traitement plus confortable.

Faire progresser la recherche

La recherche bénéficie principalement de l’e-santé. L’émergence des objets connectés et applications est une opportunité pour obtenir une collecte de données plus rapide et moins chronophage que les questionnaires papier.

Cinq règles d’or pour chercher une info santé sur internet

Plus d’un Français sur deux utilise internet pour se renseigner sur une maladie ou un traitement. Comment obtenir des informations fiables ? Zoom sur les règles de bonne pratique à adopter.

Multipliez et vérifiez les sources

La qualité des informations accessibles sur internet n’est pas toujours au rendez-vous ! Selon la Haute Autorité de Santé (HAS), 15 à 50 % d’entre elles ne sont pas pertinentes. Et tout le monde peut aujourd’hui publier sur la toile… Pour être sûr de ce que vous lisez, n’hésitez pas à recouper les informations et à croiser vos sources.

Posez-vous des questions sur l’auteur du contenu

Commencez par vous demander qui a écrit le contenu du site consulté. Est-il journaliste, médecin ? Est-ce une association ? Quelles sont ses compétences et motivations ? Il peut y avoir un enjeu commercial, publicitaire ou pécuniaire à la clé et l’information peut alors être biaisée.  

Soyez attentif aux détails

Vérifiez la date de mise en ligne. Quand le contenu a-t-il été publié ? Est-il mis à jour régulièrement ? Intéressez-vous à la présentation du site et à son architecture. S’agit-il d’un blog ? Le registre de langue est-il formel ou familier ? Traquez également les fautes d’orthographe pour vous assurer du sérieux du site et des informations publiées.      

Parlez-en avec un professionnel de santé

L’accès à l’information santé sur internet modifie la relation patient/médecin. Le savoir étant aujourd’hui plus communément partagé, et le patient, plus informé, n’hésitez pas à échanger avec votre médecin ou pharmacien sur les résultats de vos recherches. Pourquoi ne pas leur demander leur avis ?

Évitez tout diagnostic ou traitement en ligne

Gare aux sites ou forums qui vous proposent, moyennant finance, un diagnostic ou un traitement en ligne sans vous connaître, ni vous avoir préalablement examiné. Certains sites proposant un service d’analyse de symptômes doivent par ailleurs écrire « noir sur blanc » que les résultats et conseils fournis ne remplacent en rien une consultation médicale et n’ont pas valeur de diagnostic.

NOS PARTENAIRES

  • CURIE
  • EPM NUTRITION
  • LIGUE CONTRE LE CANCER