Prévenir, c'est sourire à la vie.

  • S'informer pour prendre sa santé en main

    S'informer pour prendre sa santé en main

    Les dernières actualités en matière de nutrition, d'activité physique ou de maladies.

Notre profil diététique révélé par un simple test d’urine

Selon les travaux de chercheurs britanniques publiés dans la revue Lancet Diabetes and Endocrinology, un test d’urine pourrait dévoiler notre profil diététique en traquant les niveaux de gras, de fibres, de sucres ou encore de protéines.

Notre profil diététique révélé par un simple test d’urine ©hidesy | Istock.com

Des chercheurs de l'imperial College London en Grande-Bretagne se félicitent de cette piste prometteuse qui pourrait améliorer la prise en charge des personnes en surpoids ou obèses.

D'après eux, dans le cadre des suivis, le problème est la tendance à sous évaluer la quantité d'aliments « malsains » consommés et à surestimer la prise de fruits et légumes. D'après Gary Frost, auteur de l'étude, la marge d'erreur serait de 60 %.

Avec ce nouveau test d'urine, la réalité de ce qu'on mange est démasquée.

19 volontaires ont suivi quatre régimes différents pendant 3 jours, allant de très sains à très malsains, selon les recommandations de l'OMS (Organisation mondiale de la santé).

En parallèle, des échantillons d'urine ont été prélevés le matin, l'après-midi et en soirée.

L'équipe de recherche a alors traqué des centaines de composés, appelés métabolites, fruits de la destruction des aliments dans l'organisme.

Ces composés signalent la présence de viande rouge, poulet, poisson, fruits et des légumes, et donnent aussi le tableau clinique en matière de protéines, de graisses, de fibres et de sucre.

Les scientifiques ont cherché à vérifier l'exactitude du test sur une cohorte de patients faisant l'objet d'une étude précédente, incluant 225 britanniques et 66 danois. Tous les volontaires avaient fourni des échantillons d'urine et avaient conservé des informations sur leurs régimes quotidiens.

« Pour la première fois, cette recherche montre de manière objective et indiscutable les régimes alimentaires des gens, évitant tous biais ou erreurs d'évaluation », précise John Mathers, du centre de recherche en nutrition de l'université de Newscastle.

« Cet outil nous permettrait de personnaliser les régimes et ainsi d'aider les gens à maintenir un mode de vie healthy », explique le Dr Isabel Garcia-Perez, co-auteur de l'étude. Les chercheurs ambitionnent une mise à disposition du test auprès du grand public d'ici 2 ans.  

NOS PARTENAIRES

  • CURIE
  • EPM NUTRITION
  • LIGUE CONTRE LE CANCER