Prévenir, c'est sourire à la vie.

  • S'informer pour prendre sa santé en main

    S'informer pour prendre sa santé en main

    Les dernières actualités en matière de nutrition, d'activité physique ou de maladies.

Médecines douces : comment choisir son praticien ?

De plus en plus de Français se laissent aller aux médecines douces pour leur bien-être physique, émotionnel et psychique.

Hypnose, magnétisme, sophrologie et art-thérapie, nombreuses sont les disciplines proposées.

Voici nos conseils pour bien choisir son praticien.

Médecines douces : comment choisir son praticien ? ©Dean Bertoncelj Istock.com

Quels sont ses diplômes ?

Hypnothérapie : accessible uniquement aux personnels de santé disposant d'un diplôme d'État (psychologues, psychothérapeutes, médecins généralistes, médecins spécialistes, chirurgiens-dentistes, infirmiers, sages-femmes, kinésithérapeutes et puéricultrices).

Art-thérapie : les professionnels ont l'obligation d'avoir eu des responsabilités depuis 2 ans au moins dans les lieux de soins et les centres sociaux, socio-éducatifs, médico-sociaux ou éducatifs.

Sophrologie : l'annuaire de la société française de sophrologie répertorie les praticiens certifiés.

Magnétisme : mieux vaut faire confiance au bouche-à-oreille et favoriser un professionnel qui bénéficie d'une double casquette médecin ou hypnothérapeute.

Attention aux honoraires

Mieux vaut demander les tarifs de la consultation avant son premier rendez-vous, le professionnel doit vous les communiquer sans frein ou condition.

L'hypnose : environ 130 euros, la fourchette pouvant aller entre 60 et 300 euros la séance en fonction du spécialiste.
Sophrologie : de 45 à 80 euros.
L'art-thérapie : entre 35 et 70 euros.

Méfiez-vous des anti « médecine conventionnelle »

Un signe qui doit inspirer de la méfiance est le discours du praticien sur la médecine classique dite conventionnelle.

En aucun cas, un thérapeute doit vous faire arrêter un traitement prescrit par un médecin ou à l'inverse vous donner des traitements, s'il n'est pas médecin.

Entre 5 et 10 séances en moyenne

Hypnose, sophrologie, magnétisme ou encore acupuncture, ces thérapies sont ce qu'on appelle des thérapies brèves qui répondent à une demande précise par des techniques.

Si le praticien veut « vous garder » trop longtemps et ne vous guide pas vers l'autonomie par l'apprentissage d'exercices (sophrologie, art-thérapie), mieux vaut repréciser vos objectifs, voire arrêter les séances.

NOS PARTENAIRES

  • CURIE
  • EPM NUTRITION
  • LIGUE CONTRE LE CANCER