Prévenir, c'est sourire à la vie.

  • S'informer pour prendre sa santé en main

    S'informer pour prendre sa santé en main

    Les dernières actualités en matière de nutrition, d'activité physique ou de maladies.

Les rendez-vous médicaux en ligne, un marché en plein essor

En France, une poignée d’acteurs se dispute le marché – en plein essor sans être encore rentable – de la réservation de rendez-vous médicaux en ligne. Parmi eux, le site Doctolib est le premier à franchir le cap de l'internationalisation.

Le concept est simple : les patients ont accès en temps réel aux agendas des médecins qui se sont abonnés et peuvent réserver gratuitement sur internet les créneaux disponibles qui les arrangent.

Les rendez-vous médicaux en ligne, un marché en plein essor ©svetikd-Istock.com

Ce service « va indiscutablement se développer », affirme à l'AFP Jacques Lucas, vice-président du Conseil national de l'ordre des médecins, estimant que « 4 à 5 % » des 120.000 praticiens du secteur libéral ont opté pour le système de réservation en ligne disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Particulièrement apprécié des médecins généralistes, le modèle, inspiré des Etats-Unis, fait aussi des adeptes chez les spécialistes et se développe au sein des professions paramédicales.

Gain de temps, gain d'argent

Pour les patients, ce système est « utile quand on n'a pas du tout de médecin ou quand on le connaît déjà et qu'il dispose déjà de cet outil-là », résume Diane de Bourguesdon, responsable santé numérique de Jalma, cabinet de conseil spécialisé dans la santé. Mais pour l'instant, le défi pour les opérateurs de cette activité est de « réussir à être rentables ».

Pour Doctolib, qui a réussi en moins de trois ans à s'accaparer 68 % du marché français devant mondocteur.com et Rdvmedicaux.com, une « rentabilité à l'horizon 2020 » passera par un développement à l'échelle européenne.

La jeune pousse va mettre en place à Berlin une antenne de dix personnes et d'une cinquantaine de « médecins ambassadeurs » avant de s'implanter à Hambourg. « Après avoir conquis déjà plus de 10 000 médecins et 4 millions de patients par mois en France, Doctolib souhaite faciliter l'accès aux soins des 83 millions d'Allemands », annonce lundi la start-up française.

Créé plutôt sur le tard, en 2013, dans un marché français où les premiers acteurs ont fait leur entrée dès 2006, ce site de réservation en ligne de rendez-vous médicaux est « le premier à s'internationaliser », affirme à l'AFP Diane de Bourguesdon.

NOS PARTENAIRES

  • CURIE
  • EPM NUTRITION
  • LIGUE CONTRE LE CANCER