Prévenir, c'est sourire à la vie.

  • S'informer pour prendre sa santé en main

    S'informer pour prendre sa santé en main

    Les dernières actualités en matière de nutrition, d'activité physique ou de maladies.

Réseaux sociaux : un risque accru de développer des troubles alimentaires

L’équipe de chercheurs a interrogé 1.765 adultes âgés de 19 à 32 ans, notamment sur leur utilisation des 11 réseaux sociaux les plus utilisés au moment de l’étude : Facebook, YouTube, Twitter, Google Plus, Instagram, Snapchat, Reddit, Tumblr, Pinterest, Vine et LinkedIn.

Réseaux sociaux : un risque accru de développer des troubles alimentaires ©Denis Kuvaevshutterstock.com

Les réponses ont été croisées avec les résultats d’un autre questionnaire d’évaluation consacré aux risques de troubles alimentaires, comme l’anorexie mentale, la boulimie ou d’autres problèmes comme la perception déformée de sa propre image ou les habitudes alimentaires problématiques.

  • Pour les participants (peu importe l’âge, le sexe, le profil social ou les origines) les plus adeptes des réseaux sociaux en pleine journée : 2,2 fois plus de risques de présenter des troubles alimentaires que les autres.
  • Chez ceux qui passent le plus de temps à consulter leurs profils pendant la semaine, le risque était multiplié par 2,6.

Les réseaux sociaux allient de nombreux aspects visuels des médias traditionnels en plus d’offrir la possibilité d’interagir avec d’autres et de propager des stéréotypes pouvant aboutir à des troubles alimentaires et des complexes.
Pour autant, il n’est pas clairement établi si ce sont les réseaux sociaux qui alimentent les troubles ou l’inverse, ou encore les deux. Les recherches restent donc à approfondir.

Les résultats ont été publiés dans la revue Journal of the Academy of Nutrition and Dietetics.

NOS PARTENAIRES

  • CURIE
  • EPM NUTRITION
  • LIGUE CONTRE LE CANCER