Prévenir, c'est sourire à la vie.

  • S'informer pour prendre sa santé en main

    S'informer pour prendre sa santé en main

    Les dernières actualités en matière de nutrition, d'activité physique ou de maladies.

Cancer : la majorité des patients pratiquent une activité physique

Selon une récente enquête de la Fédération nationale CAMI Sport & Cancer, 74 % des patients continuent à pratiquer une activité physique malgré leur maladie.

C’est une bonne chose puisqu’elle réduit les risques de rechute et de mortalité.

Cancer : la majorité des patients pratiquent une activité physique ©DragonImagesIstock.com

Menée auprès d'environ 1 500 patients, dont une majorité de femmes souffrant d'un cancer du sein, l'enquête a permis de montrer que 17 % des personnes interrogées avaient démarré le sport au cours de leur maladie, contre 13 % qui l'ont arrêté après le diagnostic.

La fatigue liée notamment aux chimiothérapies en est le principal frein (51 %), suivie du manque de courage (41 %), des idées reçues selon lesquelles « il faut se reposer » (36 %) ou encore des douleurs (un tiers des patients).

Selon la CAMI, qui propose des cours de sport adaptés aux patients atteints de cancer et qui a même créé un diplôme universitaire Sport et Cancer, le sport réduit la fatigue liée au cancer qu'il soit pratiqué « pendant ou après » les traitements.

En fabriquant de nouvelle fibres musculaires, l'activité sportive permet également de maintenir la masse musculaire « ce qui a pour effet de lutter contre la toxicité des traitements anti-cancéreux », souligne la CAMI.

Mais elle réduit également les risques de rechute et de mortalité : une méta-analyse a ainsi fait état d'un risque de mortalité réduit de 34 % chez les femmes atteintes d'un cancer du sein localisé et pratiquant une activité physique « suffisamment soutenue et régulière » (150 minutes par semaine en trois séances).

La Fédération nationale CAMI qui compte une quinzaine de comités départementaux ou régionaux a soutenu activement l'idée d'un remboursement des activités sportives prescrites par les médecins, inscrit dans la « loi santé » votée en décembre dernier.
Mais elle regrette que près de la moitié des patients ignorent l'existence de ce type d'activités et que 67 % des professionnels de santé manquent d'information à leur sujet.

Cette enquête a été réalisée en 2015 auprès de 1 554 patients et de 894 soignants, dont 41 % d'oncologues, avec le soutien du laboratoire de biotechnologies Amgen.

NOS PARTENAIRES

  • CURIE
  • EPM NUTRITION
  • LIGUE CONTRE LE CANCER