Prévenir, c'est sourire à la vie.

  • S'informer pour prendre sa santé en main

    S'informer pour prendre sa santé en main

    Les dernières actualités en matière de nutrition, d'activité physique ou de maladies.

Arthrose : l’alimentation et le sport réduiraient les symptômes au quotidien

Des chercheurs britanniques ont dévoilé dans de nouvelles analyses que pratiquer un sport ou changer d’alimentation pourrait diminuer les symptômes de l’arthrose. Découvrez comment modifier votre quotidien pour améliorer votre santé.

Arthrose : l’alimentation et le sport réduiraient les symptômes au quotidien ©Sol Stock

Pour mener à bien ces recherches, des scientifiques de l’université du Surrey, en Angleterre, ont passé au crible 68 études afin d’analyser le lien qui pouvait exister entre la nutrition et le risque voire la progression de la forme la plus courante d’arthrite à travers le monde : l’ostéoarthrose. Cette maladie est caractérisée par une usure progressive des articulations.

Leurs résultats ont été dévoilés le 17 avril 2018, en anglais, dans la revue britannique Rheumatology.

En outre, cette maladie, diagnostiquée chez 18 % des femmes et 9,6 % des hommes de 60 ans et plus, serait complètement sous-évaluée et toucherait davantage de personnes dans le monde.

Aujourd’hui, aucun traitement efficace n’a été trouvé pour contrer cette maladie particulièrement douloureuse. Les patients doivent faire appel à des antidouleurs pour traiter les symptômes et les soulager ponctuellement. Cette nouvelle étude indique que grâce à de simples changements dans le quotidien, les personnes qui souffrent d’arthrose pourraient être calmées.

Compléments alimentaires et vitamines : leurs bienfaits contre l’arthrose

L’équipe scientifique a constaté que les compléments alimentaires d’huile de poisson, à raison d’1 gramme par jour, réduisaient les douleurs des personnes souffrant d’arthrose. Cette prouesse est possible grâce aux acides gras essentiels contenus dans cette huile, qui agissent également au niveau des articulations, en réduisant leur inflammation. Ces compléments alimentaires améliorent aussi la santé cardiovasculaire des sujets.

De plus, les chercheurs ont démontré que consommer des aliments riches en vitamine K, à l’image du persil, du chou kale et des épinards, s’avérait positif sur la santé. Cette vitamine sert en effet à la formation de protéines présentes dans les os et le cartilage. En mangeant suffisamment de ces aliments, la croissance et réparation osseuse seraient favorisées et le risque d’ostéoarthrose serait minimisé.

Perte de poids et sport : des alliés contre l’arthrose

Les scientifiques ont prouvé que la perte de poids, en plus d’une alimentation riche en compléments alimentaires et vitamine K, était bénéfique chez les personnes qui étaient en surpoids ou obèses. Perdre du poids minimiserait ainsi les symptômes liés à l’arthrose. En outre, l’obésité augmente la pression sur les articulations. Cela peut engendrer une inflammation légère ou systémique du corps avec des conséquences nocives sur la maladie et son évolution.

Afin de réduire la douleur chez les patients en surpoids, les chercheurs recommandent de pratiquer des exercices de renforcement musculaire et d’étirements. Le sport, associé à un régime alimentaire plus sain (réduction de l’apport calorique), serait particulièrement efficace pour lutter contre l’arthrose.

En prime, s’astreindre à une alimentation plus équilibrée permet de faire baisser votre cholestérol qui est souvent lié à l’arthrose. Ainsi, des changements de vie simples peuvent vraiment soulager les symptômes de l’arthrose chez les patients.

« Allier une bonne alimentation à de l’exercice régulier est nécessaire à la bonne santé articulaire. On ne peut pas avoir des articulations saines avec uniquement un élément, les deux sont nécessaires », a précisé l’auteur de l’étude, le professeur Ali Mobasheri.

« Une bonne hygiène de vie est aussi nécessaire pour essayer de réduire les douleurs liées à l’arthrose. Les patients ne peuvent pas s’attendre à des miracles des changements alimentaires s’ils sont en surpoids ou s’ils fument et boivent beaucoup. La cigarette et la consommation importante d’alcool affectent de façon négative le métabolisme et les marqueurs inflammatoires du foie pouvant encourager l’inflammation et la maladie », a indiqué le professeur Mobasheri.

NOS PARTENAIRES

  • CURIE
  • EPM NUTRITION
  • LIGUE CONTRE LE CANCER

Informations sur les cookies
En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour sécuriser votre connexion, faciliter votre navigation et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations cliquez ici