Prévenir, c'est sourire à la vie.

  • S'informer pour prendre sa santé en main

    S'informer pour prendre sa santé en main

    Les dernières actualités en matière de nutrition, d'activité physique ou de maladies.

Parents : 5 conseils pour réduire le risque d’obésité chez vos enfants

En France, environ 3 à 4 % des adolescents âgés de moins de 18 ans sont obèses et 18 % seraient en surpoids. À l’occasion des 9e journées européennes de l'obésité qui se sont déroulées du 18 au 19 mai 2018, des spécialistes ont listé 5 réflexes à inculquer à vos enfants pour combattre ce fléau dès le plus jeune âge.

obésité infantile ©FatCamera

Soignez votre hygiène de vie avant l’arrivée de l’enfant

Selon une étude parue en avril 2019 dans le magazine britannique The Lancet, les nouveau-nés sont susceptibles d’être prédisposés à l'obésité dans le cas où les parents auraient une mauvaise hygiène alimentaire. Cette prédisposition peut être fortement influencée par l'obésité des parents avant la conception du bébé. Ainsi, s’assurer d’avoir un mode de vie sain avant la conception permet de prévenir le risque d’obésité infantile.

Évitez d’introduire le sucre trop tôt dans l’alimentation de l’enfant

D’après une étude réalisée par l'association française de pédiatrie ambulatoire (AFPA), seulement un tiers des parents contrôlerait le poids de leur enfant. Les diététiciens insistent désormais sur le danger d’une consommation trop élevée de sucre en bas âge. Avant 3 ans, la prise occasionnelle de laitages, compotes et biscuits est autorisée. Les produits contenant du bon gras tels que les œufs, le fromage de chèvre ou de brebis, ainsi que les fruits à coques (noisettes, amandes, noix) sont à privilégier. Les aliments transformés (barres chocolatées, jus de fruit viennoiseries, pizzas, pains et céréales industriels, confitures et pâtes à tartiner) sont déconseillés, en particulier ceux composés de sirop de maïs (glucose-fructose).

Instaurez le sport

Selon la Fédération Française de Cardiologie, seul un enfant sur deux pratiquerait l’heure quotidienne d’activité physique recommandée par les spécialistes. En plus du risque cardiovasculaire, le surpoids accumulé avant l’âge de 5 ans peut être gardé jusqu'à l'adolescence et même plus tard. Afin d’éviter la sédentarité, vous devez donner l’exemple à vos enfants en les incitant à être plus actifs et passer moins de temps face aux écrans. L'idéal est de multiplier les excursions en plein air et privilégier les sports préférés de vos enfants.

Insistez sur l’importance du sommeil chez vos enfants

L'alimentation et la sédentarité ne sont pas les uniques paramètres pouvant influer sur l'obésité. Beaucoup de recherches ont prouvé qu’un sommeil insuffisant avait un impact négatif sur le poids des enfants. Il renforce aussi l’envie de substances sucrées et grasses. D’après une méta-analyse parue le 1er février 2018 dans la revue Sleep, les jeunes adolescents en manque de sommeil prendraient plus de poids que ceux qui dorment suffisamment. Ils développeraient aussi plus de risques d’être obèses ou en surpoids (+ 58 %). Les adolescents âgés entre 13 et 17 ans ont besoin, en moyenne, de 8 à 10 heures de sommeil par nuit et les enfants âgés de trois à cinq ans doivent dormir entre 10 à 13 heures.

Initiez vos enfant à la méditation

Très efficaces pour lutter contre le stress et l'anxiété, la méditation et l'hypnose seraient les alternatives idéales pour soigner les troubles alimentaires chez les jeunes enfants. Depuis le début de l'année, une étude portant sur le sujet est actuellement en cours au CHU de Rouen, en Seine-Maritime. Environ 60 participants tentent de contrôler leurs envies en s’aidant de ces techniques de médecine alternative.

NOS PARTENAIRES

  • CURIE
  • EPM NUTRITION
  • LIGUE CONTRE LE CANCER