Prévenir, c'est sourire à la vie.

  • S'informer pour prendre sa santé en main

    S'informer pour prendre sa santé en main

    Les dernières actualités en matière de nutrition, d'activité physique ou de maladies.

Baignade des enfants : se prémunir face aux risques

En pleine période estivale, les pédiatres multiplient les conseils pour assurer des baignades en toute sécurité pour les jeunes enfants.

Alain Bocquet pédiatre et responsable du site de conseils aux parents mpedia.fr, conseillent les accessoires comme le maillot flottant ou le puddle jumper, au détriment des simples bouées, pour équiper les touts-petits. 

Baignade des enfants : se prémunir face aux risques © blackred/Istock.com

Les bouées : des outils peu adaptés

Les bouées classiques, pourtant largement utilisées, ne garantissent pas une baignade en toute sécurité. La taille, la qualité et la norme de ces systèmes de flottaison ne sont pas sûres, et l'enfant peut se retrouver la tête en bas.

D'après une enquête réalisée auprès de 656 mamans via le site mpedia.fr, 25 % des parents utilisent encore une bouée classique pour baigner leur enfant, quel que soit son âge.

En revanche, les brassards sont d'excellents accessoires qui maintiennent la tête hors de l'eau, à condition de veiller au risque de crevaison dans les jardins (épines, arbres, jouets, etc.).

Préférer le maillot flottant ou le puddle jumper

Il existe deux produits intéressants : le maillot flottant et le Puddle Jumper. Ils sont particulièrement conseillés pour les tout-petits entre deux et six ans qui marchent, courent et ne savent pas nager.

Le premier maintient le centre du corps à la verticale et hors de l'eau. Le second, mi-bouée mi-brassard, est le système le plus sûr. Il encercle à la fois les bras et le thorax de l'enfant, mais lui permet d'être libre de ses mouvements pour jouer ou apprendre à nager.

Il ne peut pas se dégonfler puisqu'il est fait de mousse polyéthylène et non d'air. De plus, l'enfant ne peut pas le retirer sans l'aide d'un adulte puisqu'il se fixe avec une boucle dans le dos.

Rien ne remplace une surveillance attentive

Même si la piscine est équipée d'un système de protection, rien ne vaut la surveillance des adultes.

Les accidents arrivent le plus souvent autour de piscines privées quand un groupe d'enfants joue et qu'un groupe de parents discute entre eux. La règle indispensable à respecter est d'attribuer un enfant à un parent.

Par ailleurs, si la piscine est ouverte, on ne laisse pas un enfant qui ne sait pas nager sans brassard ou maillot flottant.

Anticiper l’apprentissage de la nage

Dès 4 ans, les enfants peuvent commencer l'apprentissage de la nage et intégrer les différents mouvements. À l'entrée au CP vers 6/ 7 ans, tous les enfants doivent savoir nager. Ce n’est malheureusement pas le cas.  

NOS PARTENAIRES

  • CURIE
  • EPM NUTRITION
  • LIGUE CONTRE LE CANCER

Informations sur les cookies
En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour sécuriser votre connexion, faciliter votre navigation et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations cliquez ici