Prévenir, c'est sourire à la vie.

  • S'informer pour prendre sa santé en main

    S'informer pour prendre sa santé en main

    Les dernières actualités en matière de nutrition, d'activité physique ou de maladies.

L'effort modéré est plus efficace pour lutter contre le prédiabète

Selon une récente étude américaine, l'effort modéré serait encore plus efficace que l’entraînement de forte intensité pour lutter contre les symptômes du prédiabète.

L'effort modéré est plus efficace pour lutter contre le prédiabète © Steve Debenport/Istock.com

Durant 6 mois, des chercheurs de l'école de médecine de l'université américaine de Duke (Caroline du Nord) ont mené une étude dont les résultats ont été publiés dans Diabetologia. Ils ont suivi 150 volontaires chez qui les médecins avaient diagnostiqué un prédiabète.

Divisés en quatre groupes :

  • L'un d’eux a suivi un Programme de prévention du diabète (PPD) destiné à réduire le poids de 7 % sur un semestre en diminuant l'apport en calories et en graisse. Côté sport, c’est l'équivalent de 12 km de marche rapide par semaine.
  • Les autres participants se sont contentés du volet sportif du PPD, à raison de 12 km de marche rapide par semaine pour le second groupe (intensité modérée), 18,5 km de marche rapide pour le troisième (intensité moyenne), et 18,5 km de jogging pour le dernier (forte intensité).

L’exercice modéré, le plus efficace

Sans grande surprise, les participants du groupe PPD arrivent en tête, avec notamment une augmentation de 9 % de la tolérance au glucose, un indicateur clé de prédiction de la progression du diabète.

Seul le groupe d’intensité modérée affiche le même résultat avec une augmentation moyenne de 7 % de la tolérance au glucose.

Le groupe des 18,5 km en intensité moyenne n'a montré qu'une augmentation moyenne de 5 %, tandis que celui de forte intensité n'a bénéficié que d'une augmentation moyenne de 2 % de la tolérance au glucose.

Les auteurs de l'étude William Kraus et Cris Slentz ont conclu que l'exercice d'intensité modérée pouvait profiter aux patients ayant un prédiabète dans la mesure où il permettait de brûler des graisses dans les muscles, ce qui favorise le captage de glucose par les muscles, à la différence de l'exercice de forte intensité qui a tendance à brûler plus de glucose.  

NOS PARTENAIRES

  • CURIE
  • EPM NUTRITION
  • LIGUE CONTRE LE CANCER

Informations sur les cookies
En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour sécuriser votre connexion, faciliter votre navigation et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations cliquez ici