Prévenir, c'est sourire à la vie.

  • S'informer pour prendre sa santé en main

    S'informer pour prendre sa santé en main

    Les dernières actualités en matière de nutrition, d'activité physique ou de maladies.

L'arthroschool : vers une approche pluridisciplinaire pour gérer la douleur

Un programme thérapeutique pour lutter contre l’arthrose directement inspiré des pays anglo-saxons vient d’être mis au point pour la première fois en France.

Le but de ces sessions est de former le patient à la gestion de la douleur.

L'arthroschool : vers une approche pluridisciplinaire pour gérer la douleur ©fstop123 Istock.com

Acquérir des connaissances sur la maladie et rendre les patients autonomes face à leur douleur. Voici les deux missions de l'arthroschool développée par le professeur Perrot, rhumatologue spécialiste des douleurs articulaires à l'Hôtel Dieu et à l'Hôpital Cochin AP-HP et Dominique Pérocheau, rhumatologue diplômée en Éducation Thérapeutique des Patients.

Vers une amélioration de la qualité de vie

Ce nouveau programme pédagogique s'inspire d'un dispositif ayant fait ses preuves outre-Atlantique. L'ASMPB (Arthrisis Self Management Program) de l'Université de médecine de Stanford, aux Etats-Unis, appliqué dans les pays anglo-saxons, a prouvé son efficacité dans la réduction de la douleur, l'amélioration de la qualité de vie et la réduction du recours aux soins pour les patients.

Concrètement, les patients y suivent une approche pluridisciplinaire, propre au caractère chronique de la douleur, alliant entre autres kinésithérapie, diététique, sophrologie et psychologie.

Le but est de conserver ou rétablir le maintien de ses articulations. Ainsi, les bénéfices potentiels des diverses stratégies médicamenteuses et non médicamenteuses liées à l'arthrose sont passés en revue.

Vers des traitements adaptés à des profils-type

En parallèle de ces sessions, un nouveau questionnaire nommé Oasis (Osteo Arthritis Symptom inventory Scale) a été mis au point pour passer au crible les particularités de la douleur, en évaluant sa « qualité ».

Autrement dit, il détermine si celle-ci « brûle », « pique » ou « mord », si elle réveille la nuit, survient à la marche, etc.

Cette méthode nouvelle appelée PRO (Patient Reported Outcome) s'inspire uniquement des symptômes ressentis et exprimés par les malades, récoltés lors de longs entretiens menés par des psychosociologues. Résultats en 2017.

NOS PARTENAIRES

  • CURIE
  • EPM NUTRITION
  • LIGUE CONTRE LE CANCER

Informations sur les cookies
En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour sécuriser votre connexion, faciliter votre navigation et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations cliquez ici