Prévenir, c'est sourire à la vie.

  • S'informer pour prendre sa santé en main

    S'informer pour prendre sa santé en main

    Les dernières actualités en matière de nutrition, d'activité physique ou de maladies.

Imagerie : de nouvelles techniques prometteuses pour percer les secrets du cerveau

Lors d’une conférence scientifique organisée à Boston, de nouvelles techniques prometteuses ont été dévoilées pour percer les mystères du cerveau, ouvrant la voie à de nouveaux traitements.

Imagerie : de nouvelles techniques prometteuses pour percer les secrets du cerveau ©goa_novi Istock.com

Les recherches et innovations de trois scientifiques américains comptent parmi les dernières avancées en neurologie. Leur ambition est de percer les mystères de cet organe et de traiter ses pathologies comme Alzheimer, Parkinson ou la schizophrénie.

L'une de ces technologies d'imagerie en trois dimensions (« Scape »), en passe d'être commercialisée, permet d'observer les structures cérébrales au niveau microscopique.

Ainsi, selon des expériences décrites à la Conférence annuelle de l'Association américaine pour l'avancement de la science (AAAS), il est possible d'observer individuellement tous les neurones dans le cerveau d'une mouche drosophile alors que l'insecte est en vol, cherche de la nourriture ou est saisi de peur, a expliqué la Dr Elisabeth Hillman, professeur d'ingénierie biomédicale à l'université Columbia à New York, qui a inventé cette technologie.

Une imagerie par résonance magnétique (IRM) portable, de la taille d'un casque de joueur de football américain, qui vient d'obtenir un brevet, est également très prometteur, a expliqué Julie Brefczynski-Lewis, professeure de recherche à l'université de Virginie Occidentale et auteure de cette invention.

Activer les neurones à distance

Il s'agit d'une technologie avancée de détection miniaturisée, portée sur la tête sans gêner les libres mouvements du patient. Ce détecteur permet de voir les structures profondes du cerveau alors que les technologies d'imagerie plus anciennes produisent seulement des images de la surface de cet organe.

Selon elle, les applications cliniques sont nombreuses, qu'il s'agisse de la détection précise dans le cerveau des accidents vasculaires cérébraux, de l'épilepsie ou des traumatismes à la suite d'un accident ou de blessures sur un champ de bataille.

Dans ce nouvel arsenal d'exploration du cerveau, Sarah Stanley, professeure à la faculté de médecine du Mount Sinai à New York, a présenté une technologie permettant d'activer ou de désactiver à distance l'activité des neurones sans perturber le comportement des organismes étudiés, avec des ondes radio ou un champ magnétique.

Cette technologie pourrait aussi être utilisée comme une alternative plus ciblée à la neuro-stimulation par impulsions électriques, actuellement utilisée pour minimiser les symptômes de la maladie de Parkinson.

NOS PARTENAIRES

  • CURIE
  • EPM NUTRITION
  • LIGUE CONTRE LE CANCER

Informations sur les cookies
En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour sécuriser votre connexion, faciliter votre navigation et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations cliquez ici