Prévenir, c'est sourire à la vie.

  • S'informer pour prendre sa santé en main

    S'informer pour prendre sa santé en main

    Les dernières actualités en matière de nutrition, d'activité physique ou de maladies.

Focus sur 5 sports à pratiquer pendant et après un cancer

Meilleure alliée contre le cancer, l’activité sportive agit comme un frein sur le développement de la maladie, et ce en complément du traitement.

Elle améliore la qualité de vie et réduit aussi le risque de récidive.

Focus sur 5 sports à pratiquer pendant et après un cancer.

Focus sur 5 sports à pratiquer pendant et après un cancer ©michelangeloop Istock.com

La marche nordique

Non traumatique et anti-stress, cette discipline de plein air est une bonne alternative à la marche rapide et idéale pour oxygéner les tissus.
La coordination des mouvements, avec l'aide d'un bâton pour les bras, sollicite l'ensemble des muscles.
La dépense d'énergie est accrue. Elle est conseillée pour éviter la survenue d'un cancer, mais également pendant et après un cancer, notamment du sein.

Le vélo elliptique

Proposé dans de nombreuses salles de sport, le vélo elliptique est une activité d'endurance bénéfique qui fait travailler l'ensemble du corps.
Elle peut être réalisée durant les séances de chimiothérapie pour limiter la fatigue, mais aussi en prévention de la maladie.

Le médiété

Cette discipline mise au point par le co-fondateur de l'association CAMI Sport et Cancer est une méthode d'apprentissage de mouvements adaptés, efficaces et intenses sollicitant l'ensemble des chaines musculaires et osseuses.
Centrés autour des bonnes postures, le médiété apprend à maintenir l'équilibre, à se tonifier, s'étirer, se renforcer et bien respirer.

Le dragon boat

Cette pirogue avec pagaie apparentée à l'aviron est une pratique ancestrale en Asie.

L'activité est aujourd'hui particulièrement recommandée aux femmes ayant eu un cancer du sein car elle favorise le drainage lymphatique en sollicitant les muscles dorsaux et les mouvements des bras.

Le qi gong

Cette branche de la médecine traditionnelle chinoise est aujourd'hui reconnue et utilisée dans certains services hospitaliers comme au CHU de La Pitié-Salpêtrière à Paris pour soulager les effets secondaires des chimiothérapies.

Le Qi Gong augmente l'absorption et l'utilisation de l'oxygène dans le sang et son effet sur certaines enzymes est démontré.

En faisant mieux circuler l'énergie interne dans tout le corps, il améliore le bien-être, réduit la fatigue et apporte de la sérénité.

NOS PARTENAIRES

  • CURIE
  • EPM NUTRITION
  • LIGUE CONTRE LE CANCER

Informations sur les cookies
En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour sécuriser votre connexion, faciliter votre navigation et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations cliquez ici