Prévenir, c'est sourire à la vie.

  • S'informer pour prendre sa santé en main

    S'informer pour prendre sa santé en main

    Les dernières actualités en matière de nutrition, d'activité physique ou de maladies.

Diabète : une protéine responsable de la résistance à l’insuline

Selon une récente étude américaine, une protéine capable de développer une résistance à l’insuline propre au diabète a été détectée.

En la supprimant, on inverserait cette résistance au même titre que l’intolérance au glucose.

Diabète : une protéine responsable de la résistance à l’insuline ©poba Istock.com

Des scientifiques de l'université de Californie San Diego aux États-Unis ont identifié le rôle clé d'une protéine, la galectine 3 ou Gal3 dans le développement de la résistance à l'insuline, elle-même responsable du dérèglement des métabolismes des sucres chez les diabétiques.

Si on éliminait cette protéine, il serait possible, chez des souris obèses diabétiques, d'inverser la résistance à l'insuline et l'intolérance au glucose, propres à la maladie.

Si l’on en croit l’étude, la Gal3 agit en se liant aux récepteurs de l'insuline sur les cellules. Elle l’empêche de se fixer aux récepteurs, ce qui provoque cette résistance cellulaire à l'insuline.

Ainsi, en éliminant Gal3 ou en utilisant des inhibiteurs pharmaceutiques pour cibler la protéine, il est possible d’inverser la sensibilité à l'insuline et la tolérance au glucose jusqu'à un retour à la normale. L'obésité, elle, subsiste.

La protéine est sécrétée par les macrophages, des cellules chargées de digérer et de détruire les corps étrangers, qui infiltrent le tissu adipeux et provoquent l'inflammation.

La protéine agit alors comme une « protéine de signalisation » qui attire encore plus de macrophages, qui vont alors engendrer encore plus de Gal3. Résultat, la résistance à l'insuline s’enclenche.

Les macrophages dérivés de la moelle osseuse sont également identifiés par les chercheurs comme source de Gal3 et cause indirecte de résistance à l'insuline. Ainsi, Gal3 sécrétée par les macrophages, peut déclencher le développement d'une résistance à l'insuline dans le foie.

Selon les chercheurs, la thérapie génique ou l’inhibition par traitement médicamenteux de la gal 3 sont les deux options à étudier avec pour objectif de prévenir ou inverser le diabète, mais aussi certaines maladies du foie.

NOS PARTENAIRES

  • CURIE
  • EPM NUTRITION
  • LIGUE CONTRE LE CANCER

Informations sur les cookies
En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour sécuriser votre connexion, faciliter votre navigation et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations cliquez ici