Prévenir, c'est sourire à la vie.

  • S'informer pour prendre sa santé en main

    S'informer pour prendre sa santé en main

    Les dernières actualités en matière de nutrition, d'activité physique ou de maladies.

Comment soulager les symptômes des troubles veineux

En changeant son mode de vie, il est possible de diminuer et prévenir les troubles veineux.

Pourtant selon un sondage réalisé par la Société française de phlébologie, presque un tiers des femmes de plus de 30 ans affirme souffrir de maladie veineuse.

troubles veineux ©macniak_ Istock.com

L’insuffisance veineuse en chiffres

40% des femmes de plus de 40 ans et de 70% des femmes de plus de 80 ans, seraient atteintes d’insuffisance veineuse chronique et développeraient des varices, selon la Société française de phlébologie.
Les facteurs de risque sont l'hérédité, l'âge, le surpoids, le manque d'activité physique, mais surtout hormonales.

Le risque de développer des varices et de 29% chez les personnes possédant un indice de masse corporelle (IMC) inférieur à 27, et il augmente à 39% quand l’IMC est supérieur ou égal à 27. Cependant plusieurs méthodes permettent de limiter les effets des troubles veineux.

Porter des vêtements de compression

Les personnes qui prennent régulièrement l’avion, restent assises ou debout de manière constante doivent s’abstenir de porter des talons plus haut que 3 cm et des vêtements trop serrés.

On peut améliorer les symptômes veineux grâce aux collants, chaussettes ou bas de contention. Un grand choix de produits proposé est remboursé par l’Assurance maladie, s’ils sont prescrits par un médecin ou un phlébologue.

Bouger et stabiliser son poids

Pour stimuler la circulation veineuse et lymphatique la pratique du vélo, de la marche, de la natation ou de la corde à sauter sont très indiquées. Mais l’activité maîtresse reste l’aquabiking ou le pédalage dans l’eau. L’utilisation d’un gel rafraîchissant ou se mettre les jambes sous l’eau froide est conseillé pour apaiser en fin de journée.

Plantes et vitamines : de véritables alliés

Les plus efficients sont sans doute les feuilles de vignes rouges, les feuilles d’hamamélis, l’extrait de pépins, le marronnier d’Inde, le cyprès, le petit houx ou fragon, le cyprès et le mélilot.

Il est facile de trouver ces plantes dans le commerces dans les rayons phytothérapie, en comprimés, gouttes ou ampoules, à prendre sous formes de cure durant plusieurs semaines.
Mais on peut également trouver des boîtes qui réunissent plusieurs de ces plantes. 

Certaines vitamines aident aussi à entretenir la santé vasculaire, les vitamines E, C, les polyphénols (café, thé, vin rouge, chocolat), caroténoïdes (carottes, tomates, patates douces) et oligoéléments, dont le sélénium (viande, oeuf, fruits de mer) ou le manganèse (céréales, mollusques, légumineuses, les légumes, noix).

Et si jamais les méthodes douces ne suffisent pas, un phlébologue peut vous prescrire des médicaments veinotoniques.

NOS PARTENAIRES

  • CURIE
  • EPM NUTRITION
  • LIGUE CONTRE LE CANCER

Informations sur les cookies
En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour sécuriser votre connexion, faciliter votre navigation et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations cliquez ici