Prévenir, c'est sourire à la vie.

  • S'informer pour prendre sa santé en main

    S'informer pour prendre sa santé en main

    Les dernières actualités en matière de nutrition, d'activité physique ou de maladies.

Comment éviter tiques et complications ?

L’été amène son lot d’acariens.

La tique, camouflée dans les herbes hautes et les jardins, n’en est pas des moindres puisqu’elle peut entraîner, dans les pires cas, la maladie de Lyme. Voici donc les bons gestes pour éviter les problèmes.

Comment éviter tiques et complications ? ©SolStockIstock.com

En pleine nature, couvrez-vous les bras et les jambes

  • Fixez le bas du pantalon dans les chaussettes (tant pis pour le style).
  • En cas de sieste à même le sol, sachez que la nappe de pique-nique ne vous protègera pas à 100 %.
  • En randonnée, préférez le centre des chemins.
  • Pensez aussi aux répulsifs contre les insectes sur la peau ou les vêtements.
  • Enfin, en revenant d'une promenade en forêt, la piqûre de tique étant indolore, il est conseillé de s'inspecter minutieusement en passant en revue les aisselles, les plis, le cuir chevelu, le nombril, des recoins particulièrement appréciés de la bête.

En cas de morsure, retirez la tique avec un tire-tique

En cas de piqure, il faut agir vite.

  • A l'aide d'une pince à épiler ou d'un tire-tiques, disponible en pharmacie, saisissez la bête au plus près de la peau et tirez-la en faisant pivoter dans le sens inverse des aiguilles d'une montre pour éviter qu'une partie de l'animal ne reste accrochée.
  • Surtout pas de produit (éther, alcool, etc.) qui risquerait de faire régurgiter la tique et ainsi d'accroître les risques d'infection liée à la borréliose, la bactérie transportée par les tiques.

Même si vous avez réussi à vous débarrasser de la tique, surveillez la zone mordue pendant un mois environ et consultez un médecin pour une vérification.

Gare à l’érythème migrant

La manifestation la plus fréquente de la maladie de Lyme se repère par ce qu'on appelle un érythème migrant.

Facilement reconnaissable avec sa forme de cocarde, rouge vif d'au moins 3 à 5 centimètres de diamètre qui blanchit en son centre. Elle apparaît dans les jours et les semaines suivant la piqûre et évolue sur un mode centrifuge.

Cette éruption cutanée provoque en général ni douleur ni démangeaisons. Ce premier stade de la maladie de Lyme (fièvre, grande fatigue, courbatures, maux de tête) se traite avec des antibiotiques et se guérit si l'intervention est immédiate.

NOS PARTENAIRES

  • CURIE
  • EPM NUTRITION
  • LIGUE CONTRE LE CANCER

Informations sur les cookies
En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour sécuriser votre connexion, faciliter votre navigation et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations cliquez ici