Prévenir, c'est sourire à la vie.

  • S'informer pour prendre sa santé en main

    S'informer pour prendre sa santé en main

    Les dernières actualités en matière de nutrition, d'activité physique ou de maladies.

Comment éviter au mieux les perturbateurs endocriniens ?

Comment faire pour limiter le contact avec les perturbateurs endocriniens (PE) ? Ces agents chimiques que l’on trouve dans les produits que nous utilisons tous les jours, tels que les vêtements, les produits alimentaires, les jouets ou les cosmétiques.

Nous vous proposons quelques astuces pour réduire au maximum votre exposition aux PE.

perturbateurs endocriniens © matka_Wariatka

Au quotidien, les perturbateurs endocriniens (PE) ne sont pas faciles à déceler, et sont considérés comme étant de plus en plus nocifs. Ces molécules, retrouvées dans l'eau, le sol, l'air, ou encore les poussières sont dangereuses pour le corps humain (même à de petites doses d'exposition), lorsqu’elles sont avalées, touchées ou respirées.

En juin 2017, l'ECHA (l'Agence européenne des produits chimiques) a classé le bisphénol A (le PE le plus connu) dans la liste des perturbateurs endocriniens. Par ailleurs, les scientifiques pensent que le glyphosate (le pesticide le plus répandu dans le monde) pourrait lui aussi bientôt paraître dans cette liste.

Les PE ont le pouvoir d’influer sur notre système endocrinien (ou système hormonal) ; ils peuvent engendrer des malformations congénitales, des retards de développement, certains types de cancer liés aux hormones, et même, l’infertilité. Les perturbateurs endocriniens sont particulièrement dangereux pour les femmes enceintes, les fœtus, les bébés et les adolescents en début de puberté.

Lorsque vous faites vos courses, nous vous conseillons de choisir des produits alimentaires bio, cela vous permettra de réduire votre exposition aux PE. Pensez enfin à bien rincer et éplucher vos fruits et légumes.

Évitez au maximum les emballages et les contenants

D’une manière générale, plus vous éliminerez les contenants de vos courses (bouteilles, canettes, conserves ou sacs plastiques), plus vous réduirez votre exposition aux perturbateurs endocriniens. Préférez toujours les articles non emballés. Ce mode de consommation écoresponsable appelé « zéro déchet » garantit plus de sécurité.

En ce qui concerne les nourrissons, nous vous conseillons de faire vos achats (vêtements, couches, jouets) dans des boutiques de puériculture bio. Si vous allaitez votre bébé, évitez d’essayer de perdre du poids. En effet, lorsque les graisses sont brulées, les PE qu’elles contiennent sont transportées dans sang, et peuvent se transmettre aux bébés par le biais de l’allaitement.

Côté cosmétiques, difficile d’éviter les PE, même dans les produits bio et ceux dits « sans parabène ». Choisissez les produits dont la liste d’ingrédients est courte et dépourvue de parfum, d'allergisant méthylisothiazolinone (MIT), de sulfate, d'agent antibactérien Triclosan, d’agents antioxydants BHA (Butylhydroxyanisole) et BHT. Si vous pouvez, optez pour des produits 100% naturels.

Pour le nettoyage, la tendance est aux nettoyants naturels tels que le savon de Marseille, le vinaigre blanc et le bicarbonate de soude. Les blogs, les tutoriels vidéo et les ateliers présents sur internet vous donneront plein d’astuces pour fabriquer des produits ménagers sains.

Pour plus d’informations sur les molécules toxiques à éviter, consultez le site : https://www.quechoisir.org

NOS PARTENAIRES

  • CURIE
  • EPM NUTRITION
  • LIGUE CONTRE LE CANCER

Informations sur les cookies
En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour sécuriser votre connexion, faciliter votre navigation et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations cliquez ici