Prévenir, c'est sourire à la vie.

  • S'informer pour prendre sa santé en main

    S'informer pour prendre sa santé en main

    Les dernières actualités en matière de nutrition, d'activité physique ou de maladies.

Cancer du sein : plus de chances de survie grâce au sport

Que faut-il faire pour combattre la réapparition du cancer du sein ? Une récente enquête américaine atteste des bienfaits du sport sur la survie des patientes à long terme, surtout pour celles atteintes d'obésité.

faire du sport cancer du sein ljubaphoto | IStock.com

Selon de récentes recherches parues dans le magazine Journal of Clinical Oncology, faire du sport régulièrement réduit le risque de diabète, de maladie cardiaque et de réapparition du cancer du sein chez les femmes en rémission.

Des scientifiques du Northwell Health Cancer Institute à New York, aux Etats-Unis, ont examiné 100 participantes qui ont survécu à un cancer du sein. Celles-ci avaient subi un traitement moins de six mois avant le début de l’enquête.

Près de la moitié des sujets étaient obèses et 77 % d’entre elles étaient atteintes de syndrome métabolique (également appelé syndrome X), qui se caractérise par des taux excessifs de graisse dans le sang, de l'hypertension, et une graisse corporelle excessive ; trois marqueurs qui favorisent les maladies cardiovasculaires.

Elles pratiquaient du sport (aérobie à intensité modérée et exercices de résistance avec des poids) à raison de 3 fois par semaine, durant une période de quatre mois.

« Beaucoup de gens ne savent pas que la principale cause de décès chez les survivantes du cancer du sein est une maladie cardiaque et non un cancer », a déclaré la docteure Christina Dieli-Conwright, principale auteure de l'étude.

Les effets du sport sur le syndrome métabolique

D’après les recherches, les femmes atteintes du syndrome X ont environ 17 % de risques en plus d’avoir un cancer du sein, trois fois plus de chances de rechuter, et deux fois plus d'en mourir.

Par ailleurs, les scientifiques ont remarqué que les patientes qui suivent un traitement par chimiothérapie prennent souvent l’habitude de rester à la maison, une pratique qu’elles gardent même après la fin de leur traitement. Pourtant, les femmes qui font du sport et qui adoptent un régime alimentaire sain augmentent leurs chances d’avoir une espérance de vie normale.

Après l’expérience, le syndrome métabolique des femmes actives s'est considérablement amélioré avec un taux qui a approximativement baissé à 15 %, contre 80 % pour les participantes non sportives.

Selon l’enquête, les sportives ont éliminé de la graisse, pris en masse musculaire, et diminué leur risque de développer une maladie cardiaque. De plus, leur tension artérielle a baissé de 10 % et leurs taux de « bon » cholestérol (HDL) dans le sang ont augmenté de 50 %.

NOS PARTENAIRES

  • CURIE
  • EPM NUTRITION
  • LIGUE CONTRE LE CANCER

Informations sur les cookies
En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour sécuriser votre connexion, faciliter votre navigation et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations cliquez ici