Prévenir, c'est sourire à la vie.

  • S'informer pour prendre sa santé en main

    S'informer pour prendre sa santé en main

    Les dernières actualités en matière de nutrition, d'activité physique ou de maladies.

Cancer colorectal : un régime riche en fibres pourrait l’éviter

Selon un article paru dans JAMA oncology, une alimentation riche en fibres et en farine complète pourrait influencer et réduire le risque de cancer lié à une bactérie intestinale, nommée le Fusobacterium nucleatum.

Ces résultats ont été obtenus par le docteur Raaj Mehta et ses collègues de l’école médicale de Harvard.

Cancer colorectal : un régime riche en fibres pourrait l’éviter ©id-artIstock.com

Le Fusobacterium nucleatum est une bactérie inflammatoire, connue pour jouer un rôle important dans l'apparition du cancer colorectal, en supprimant la réponse immunitaire dirigée contre les cellules tumorales du colon.

En décortiquant les régimes de de 137 217 personnes sur une trentaine d'années et examinant 1 000 échantillons de tumeurs colorectales et leur niveau de Fusobacterium nucleatum, les chercheurs de Harvard ont constaté que les individus adoptant un régime riche en céréales complètes et en fibres diminuaient le risque de développer un cancer colorectal, contenant la fameuse bactérie.

En revanche, les tumeurs non porteuses de la bactérie n'ont pas modifié leur comportement et le risque de développer un cancer n'a pas été diminué.

L'étude conclue que, au-delà de cette bactérie en particulier, les choix alimentaires que nous faisons peuvent augmenter ou diminuer le risque de cancer en modifiant le microbiote par la présence de certaines bactéries.

Le cancer colorectal touche 43 000 personnes et est à l'origine de plus de 17 500 décès chaque année en France.

Il s'agit du deuxième cancer le plus meurtrier et du 3e cancer le plus fréquent. Pourtant, s'il est détecté tôt, le cancer colorectal se guérit dans 9 cas sur 10.

Comme chaque année en France, l'Institut du cancer (Inca) lancera le 1er mars 2017 une campagne de sensibilisation afin d'alerter les Français sur le dépistage, particulièrement les plus de 50 ans, principalement concernés par ce type de cancer.

En raison du manque de symptômes apparents, les personnes âgées de 50 à 74 ans, soit 17 millions de Français, sont invités à pratiquer un dépistage par coloscopie ou test immunologique tous les deux ans auprès de leur médecin généraliste.

La journée mondiale du cancer aura lieu le 4 février 2017.

NOS PARTENAIRES

  • CURIE
  • EPM NUTRITION
  • LIGUE CONTRE LE CANCER

Informations sur les cookies
En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour sécuriser votre connexion, faciliter votre navigation et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations cliquez ici